VOIX ET PARFUM – OPUS #2

hurtlessly Divine
x
la cantatrice Adriana Bignagni-Lesca

Il y a quelques semaines, nous vous avons présenté Adriana Bignagni-Lesca, 
cantatrice mezzo-contralto. Cantatrice et fan de Divine.

Quelques années plus tôt, en passant devant notre boutique de Bordeaux,
Adriana tombe en amour pour Divine. « Dès que je l’ai porté, je me suis sentie femme. »
Depuis, c’est sa signature olfactive.
À l’opéra de Bordeaux, les musiciens savent qu’elle est là
même quand elle ne chante pas … grâce à son parfum !

C’est de notre rencontre avec Adriana et de notre volonté de raconter le parfum
qu’est née l’envie de donner une Voix au parfum.
Nous avons laissé libre champ à Adriana pour interpréter
ce que nos créations olfactives lui inspirent.

Pour ce deuxième opus, Adriana nous raconte et nous chante Divine.
Écoutez ! Inspirez !
A vos sens.

Belvidere #ecoutez-c’est-la-voix-de-spirituelle

frau sucht mann sh Adriana nous raconte son histoire avec Divine.

Le fil qui nous relie à notre parfum est intime. Intime et unique.

Ecoutez c’est la voix de Divine.


A la rencontre d’Adriana Bignagni Lesca

Mezzo-contralto et Afro-beat sous le nom de Arelacoyava.

Née à Libreville au Gabon, Adriana montre dès sa petite enfance une sensibilité rare à la musique.

A 15 ans, elle intègre la prestigieuse chorale
‘Le Chant sur La Lowé’, avec laquelle elle enregistre un album. Sa famille croit en elle et fait tout pour lui offrir un billet d’avion. A 19 ans, Adriana s’envole donc pour étudier la musique. Direction Bordeaux et le concours du Conservatoire. Le directeur remarque toute de suite ses talents de chanteuse et la dirige vers le chant lyrique. Registre qu’elle ne connaît pas du tout !

Adriana intègre la classe de Chant et art Lyrique du Conservatoire de Bordeaux. Elle s’y dédie alors corps et âme. Elle enchaine les répétitions mais aussi les petits jobs, pour payer sa chambre bordelaise. Sa ténacité et son talent paient : en 2012, elle est finaliste du concours de l’Opéra studio Bastille à Paris et l’année suivante elle devient la première gabonaise à obtenir le Diplôme d’Études Musicales de chant lyrique avec la mention TB. Elle va incarner alors de nombreux rôles à l’opéra de Bordeaux et en Europe.

Dans ses dernières prestations, citons notamment Arbate dans Mitridate ré di Ponte de Mozart, à Berlin fin 2020, suivi d’une tournée de concerts en Europe avec les Musiciens du Louvre et Marc Minkowski, puis fin 2021,   «  Mitridate ré di Ponte de Mozart » sortie CD classique et plate forme numérique avec ‘’ Warner_Classics ‘. Puis le rôle de la Marquise de Birkenfield, dans la Fille du régiment de Donizetti Au Festival teatro Donizetti à Bergamo.

Cette actrice qui déboule juste avant le lever de rideau, le regard éperdu et les bras chargés d’une énorme valise, c’est Adriana Bignagni Lesca, chanteuse née à Libreville, dont l’on découvrait pour la première fois, sur scène, le timbre riche de mezzo-soprano à tendance contralto, et le formidable tempérament de comédienne.

Télérama

Divine

L’éternel féminin.
Un chypré hors du temps.